Interview met Laurent Lemaire, supervisor bij Brink's

Brink's Coin Processing

« J’ai saisi à bras-le-corps les opportunités qui m’étaient offertes »

Chaque jour, de nombreux collaborateurs motivés se consacrent à la prestation des nombreux services de Brink’s. Laurent Lemaire, processing supervisor coin & cash, est un de ces collaborateurs. Il apprécie son travail chez Brink’s depuis plus de 25 ans. 

L’histoire de Laurent Lemaire chez Brink’s démarre en 1996, lorsque l’entreprise était encore connue sous le nom de Group 4 Securitas. « C’est arrivé un peu par hasard via le bouche à oreille », dit-il en riant. À l’époque, Group 4 Securitas recherchait du personnel supplémentaire suite à la scission du transport des billets de banque et des pièces de monnaie. Laurent s’est retrouvé au département des pièces. « J’ai commencé par préparer les commandes de pièces et puis j’ai rejoint l’équipe de traitement des pièces. »

Laurent s’y est vu confier une variété de tâches : peser les sacs de pièces, compter les pièces, les charger, les décharger, les enrouler. « Je travaillais en alternance le matin, l’après-midi et la nuit. » Au sein du traitement des pièces, Laurent a eu l’occasion de donner un coup de main au stock. « Comme le travail me plaisait, je suis resté. Je faisais parfois des remplacements, j’effectuais du travail général et j’apportais un soutien administratif. »

D’agent à superviseur puis manager

Après avoir passé quelques années à l’approvisionnement, Laurent décide de rejoindre l’équipe de codage de nuit. « Une période formidable », lance-t-il. « Lors de l’introduction de l’euro, je suis retourné dans l’équipe du matin et on m’a demandé de travailler avec le manager. » Lorsque ce dernier est parti en pension, Laurent a repris le flambeau. C’est ainsi qu’il est passé d’ouvrier à chef d’équipe, et finalement à coin supervisor.

Mais l’histoire de Laurent ne s’arrête pas là. « Fin de l’année dernière, Tom Diels, operations manager processing, m’a proposé de rejoindre l’équipe cash processing. Une proposition que j’ai acceptée, certes avec quelques craintes. J’assume depuis la fonction de processing supervisor coin & cash. »

Un nouveau défi

La nouvelle fonction représentait un défi de taille. « Je devais sortir de ma zone de confort. Après presque 25 ans dans le même domaine, je devais pratiquement repartir de zéro. Le service fonctionne de la même manière que le traitement des pièces – 6 jours en semaine et 24 heures par jour, mais avec plus de personnes. J’ai dû apprendre à les connaître ainsi que leurs forces, les besoins et les attentes. »

À son nouveau poste, Laurent a pu compter sur un précieux soutien. « Je devais apprendre et maîtriser le traitement des tickets et toutes les subtilités du service. Tom et son équipe m’ont accueilli chaleureusement et m’ont soutenu au quotidien. » Dans le cadre de la nouvelle structure d’entreprise, avec laquelle Brink’s s’engage fermement dans les Digital Retail Solutions, Laurent s’est vu proposer une fonction au sein du management processing. 

Développer des compétences

Au fil des ans, Laurent a développé de nombreuses compétences qui lui sont toujours utiles : il est titulaire d’un permis de cariste, il a suivi une formation aux premiers secours, une formation de première équipe d’intervention et de management de première ligne. En outre, il possède un certificat de manager dans le secteur de la surveillance. Il a également suivi la formation lean practitioner et possède le certificat de conseiller en prévention niveau 3. « Au cours de ma carrière, on m’a offert des opportunités que j’ai saisies à bras-le-corps. C’est comme cela que j’ai commencé à me développer dans l’organisation », poursuit Laurent. « Je suis toujours ouvert aux nouvelles opportunités et aux nouveaux défis. »

Lean Diamond Award

Dernièrement, Laurent a reçu la plus belle des récompenses de sa carrière chez Brink’s. Le Lean Diamond Award lui a été remis en guise d’appréciation et de reconnaissance de l’introduction de l’optimisation A3 au département coin processing. Une récompense bien méritée pour Laurent et son équipe. 

« L’optimisation A3 s’est traduite par une gestion des stocks plus efficiente », déclare Laurent. « En évitant le surstockage, la charge de travail est plus constante et le traitement plus fluide. À cet égard, nous utilisons un nouveau tableau lean dans lequel nous remplissons quotidiennement les résultats de production selon plusieurs indicateurs. Nous le faisons également tous les mois. J’estime important que ce tableau soit vivant et j’y inscris régulièrement des commentaires. Nous avons également implémenté un management visuel dans les parties où le stockage est interdit. »

L’introduction du tableau lean a clairement eu un impact positif sur le fonctionnement de l’équipe, comme en témoignent les chiffres de productivité en hausse. « Le tableau sensibilise et responsabilise davantage. Nous enregistrons et nous quantifions les améliorations afin de tenir des réunions plus ciblées. Mais ce tableau nous permet aussi de célébrer les résultats ensemble. »

Faire partie de notre équipe ?

Vous voulez savoir quels sont les postes vacants chez Brink's? Consultez les postes vacants ici.

Brinks